Test : Mario Tennis Open (Nintendo 3DS)

JEU VIDEO – Mario Tennis fait parti des séries estampillées Mario ayant connu plusieurs épisodes depuis la sortie du premier, en 1995 sur Virtual Boy. C’est le 25 mai de cette année qu’est sorti le nouvel opus sur Nintendo 3DS. Si les jeux Mario avaient permis de booster l’intérêt autour de la console portable de Nintendo, qu’en est-il du plombier, raquette en main?

Une longue histoire d’amour, c’est clairement ce qui lie le studio Camelot avec la franchise des Mario Tennis. Cette hydile s’est d’ailleurs reportée sur les joueurs, qui ont généralement apprécié chaque nouvel opus. La formule est simple et efficace : téléporter les personnages de l’univers Mario dans un jeu de tennis. Le but étant d’en faire un jeu accessible au plus grand nombre, tout en apportant un certain défi pour garantir un vrai intérêt au jeu.

Console en main, on lance immédiatement une partie. De prime abord, c’est joli, mais ça ne décroche pas la machoire pour autant. Le chara design des personnages étant respecté, il faut, dès lors, se reporter sur les décors pour juger le tout. Dans l’ensemble, cela reste joli, mais souvent confus, exception faite du stage dans l’univers Bowser, avec un terrain d’une couleur pourpre sombre visuellement réussi. On regrettera également une caméra placée un poil trop loin pour apprécier totalement les échanges.

Le point fort du jeu provient du gameplay d’une profondeur très intéressante. Cette profondeur tient notamment par son aspect stratégique. Si un échange commence de manière convenue, des pastilles font ensuite leur apparition sur le terrain. Cela permet d’anticiper la trajectoire de la balle (très importante sur le dernier court à débloquer), mais surtout de pourvoir relancer le jeu via un coup spécial. Ainsi les effets de vos lobs, smash et autres balles coupés seront amplifiés si vous lancez votre coup depuis cette zone délimitée. Bien sûr, au début, on utilisera à outrance ces “bonus”, avant de comprendre que l’adversaire pourra être surpris s’il anticipe votre prochain coup. Ainsi, en lien et place d’un smash, pourquoi ne pas faire un amorti?  Cet aspect stratégique est vraiment bien trouvé pour donner un vrai intérêt au jeu sur le long terme. Car pour le reste, on s’avère autrement plus déçu.

Le mode histoire apparaissait systématique avec les versions sur consoles portables, on pense notamment à la version Game Boy Color. Dans Mario Tennis Open, cette variable un tantinet RPG a tout simplement disparu ! En lien et place de ce mode de jeu, on retrouve un simple mode tournoi, qui permet d’enchainer huit courts différents, à la difficulté discutable. Autant dire que de ce point de vue, on en fait vite le tour et l’intérêt se prend un vilain smash en fond de court. Pas la possibilité d’upgrader son personnage par le biais du jeu, la seule possibilité provenant des items que l’on pourra acheter et greffer sur son Mii.

On se rabat ensuite sur les mini jeux, au nombre de 3. Le Super Mario Tennis est original, puisqu’on récupère des pièces en relançant la balle contre un mur qui avance en reprenant le premier niveau de Super Mario Bros. Le reste est reposant et intéressant après une longue session de jeu. Mais là encore, la répétitivité des défis n’en laisse qu’un souvenir périssable.

Dernière déception, le mode multijoueurs et surtout online. Le multi local permet de retrouver toutes les options présentes en solo (jeu en simple, en double, choix du nombre de jeux et de sets), la portion online est limité à un jeu décisif ou un set gagnant de deux jeux. Autant dire, pas grand chose. Au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu, on se demande si le développement du titre n’a pas été rushé sur la fin pour le sortir durant la période creuse (de la Nintendo 3DS) du mois de mai…

A qui le conseiller? Aux amoureux de l’univers Mario mais aussi des jeux de tennis du plombier italien. Si, paradoxalement, on est déçu par l’absence de mode Histoire, avec un mode customisation au rabais, on apprécie grandement la profondeur du gameplay, pierre angulaire de ce Mario Tennis Open, qui saura donner un véritable intérêt à cet opus. Pour les autres, passer votre chemin, et préférez des licences telles que Virtua Tennis ou Top Spin.

Note : 6/10

Par : Romain

Remerciements : Nintendo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s