ANIMATION #7 – Cette séquence d’introduction a tout de même 5 ans. Il s’agit du tout début d’Assassin’s Creed, qui prenait la voie dorée des licences en devenir. C’était, déjà à l’époque, une sacrée claque, aussi bien graphique que dans ce que le jeu avait à proposer.

L’histoire nous installe dans la peau de Desmond Miles, un barman vivant de nos jours, qui va revivre la vie d’un de ses aïeuls, Altaïr, à l’époque des croisades. Assassin de son état, il va devoir retrouver son statut, perdu à la suite d’une mission ratée. Pour cela, son temps se partagera entre Masiyaf (ville de départ), Damas, Jerusalem et Saint Jean d’Acre.

J’ai commencé le premier Assassin, voilà une semaine, et une dizaine d’heures y sont facilement passées. Complètement tombé sous le charme de l’aventure, je ne peux éviter de parler des défauts. S’ils ne sont pas rédhibitoires, ils peuvent devenir à la longue très pénibles, d’autant que cela tient au déroulement même du jeu. Là encore, je n’ai pas encore terminé le jeu, mais les avis que j’ai pu lire dessus y font référence.

Le voyage est beau, si ce n’est qu’il est extrèmement répétitif. A savoir découvrir le quartier d’une ville – dévoiler toute la carte de cette même zone – réaliser de courtes missions histoire de débloquer la mission principale d’assassinat – réaliser la mission d’assassinat, et on est reparti pour un tour. Pour le moment, ça ne me pose pas de problème, mais je sens qu’il faudra tout de même espacer les parties pour ne tomber dans le ron ron imprimé par cette “dynamique”.

Passer ce défaut majeur, il est clair que la prise en main d’Altaïr est un régal par l’ensemble des actions possibles et des interactions avec le décor. Pas une maison, pas une construction n’échappera à l’escalade de notre assassin. Une vraie réussite, qui atténue le gros défaut présenté un peu plus haut. De même, la capacité d’assassin permet de se débarrasser rapidement des ennemis placés en hauteur, et patrouillant souvent seuls, de façon discrète et classe.

En résumé, et même s’il me reste beaucoup de choses à faire sur le jeu, je suis totalement conquis par le premier opus d’une série qui a su mettre la barre très haut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s