4 décembre 2013 – The Cave

Videogame-The-Cave

Un jeu de Ron Gilbert, ça ne se refuse pas. Le papa de Maniac Mansion, des premiers Monkey Island nous est revenu au début de l’année 2013 avec The Cave. Véritable personnage à part entière, la caverne en question va accueillir 7 personnages pour leur faire réfléchir aux actes de leur passé, chacun étant tourmenté à sa manière. Avant de véritablement se lancer dans la traversée de cette entité, il faut que le joueur constitue une équipe de 3 personnages. Du moine bouddhiste au paysan en passant par la scientifique, autant dire que les univers rencontrés et les situations qui feront face au joueur seront suffisamment variées pour ne pas paraître répétitives.

The Cave est un jeu dont les défauts sont agaçants pour le joueur, que ce soit pour une jouabilité pas toujours optimale ainsi qu’une vitesse limitée des personnages. Heureusement, la richesse de l’univers est suffisante pour que l’on passe outre ces quelques désagréments. Les énigmes sont suffisamment bien construites pour faire fonctionner les méninges du joueur. Et quand on connaît le fonctionnement retorse des premiers point-&-click développés par Gilbert, autant dire que vous en aurez pour votre argent et vous en serez quitte pour un bon rhume de cerveau. Vous êtes prévenus. Une fois que l’on a compris la logique, on peut avancer avec plaisir dans l’aventure.

La partie graphique est représentative du jeu. Ce n’est pas très joli, les polygones sont mal dégrossi, mais ça n’empêche pas le jeu d’avoir une belle direction artistique. Tout est lisible et dès que l’on trouve un objet, son nom apparaît en surbrillance. Difficile dès lors de se tromper.

Pour y avoir jouer sur Xbox 360, la gestion du pad est bien pensée, puisqu’on switch très facilement d’un personnage à l’autre, chacun ayant un bouton de la croix directionnelle dédié. Et refaire le jeu sera nécessaire (au minimum 3 fois) si l’on souhaite suivre le destin de chacun des personnages.

Si The Cave ne fera pas partie de beaucoup de tops cette année, il n’en reste pas moins doté d’une vraie personnalité, au coeur d’un style de jeu que l’on aimerait voir plus souvent sur les consoles de salon.

Romain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s