8 Décembre 2013 – Tearaway

Tearaway_Hero

Tearaway : La beauté du papier sublimé par un gameplay parfaitement adapté.

Commençons par un regret, ce jeu aurait dû sortir en même temps que la Vita, tant il est parfaitement calibré à la machine, exploitant de façon intelligente les différentes features (comme on dit en anglais…) de la console. Tactile arrière, gyroscope, appareil photo, écran tactile avant participe au gameplay, sans jamais forcé, tout se fait tellement naturellement que l’on a vraiment l’impression de déplier ce monde de papier, de tapoter sur des tambours sauteurs (oui je sais pas trop comment appeler ces machins) ou même de transpercer le sublime écran OLED de ses doigts coquins…
Tearaway est un voyage, simple, beau et juste, un peu court (mais c’est comme le sexe, quand ça devient trop long c’est chiant).
De plus, l’aventure peut se poursuivre dans la vie réelle avec les patrons des créations en papier à débloquer, puis a imprimer, pour pouvoir les réaliser chez soi, ou au boulot, ou n’importe où, dans le but de montrer au monde son agilité créatrice. Qui n’a jamais rêvé de jouer avec un cochon en papier…
Tearaway a la fraîcheur des jeux Nintendo, sans la salopette ou le bonnet vert, et ça fait plaisir. Le coté monde de papier et découpage renvoie surement à notre enfance et nos premières aventures en maternelle.
Achetez Tearaway, vous l’aimerez comme votre première maîtresse…

Zyp sur Tearaway

tearaway1

Pour ma part, si l’inventivité du gameplay et la direction artistique m’ont envoûté, ce qui me pousse à placer Tearaway comme un jeu de l’année et même plus, c’est son propos. Car oui, Tearaway a un réel message à délivrer, et tout le éléments cités par Zyp sont au service de ce message (que je ne vous dévoilerez pas). A une époque ou la narration et l’histoire prennent de plus en plus de place sur les codes du jeu vidéo, Tearaway montre qu’il est possible de raconter une histoire à travers le gameplay et de développer un gameplay riche et inventif à travers une histoire. Et à une époque ou l’on a décidé que liberté signifie grands espaces et embranchements, Tearaway démontre la aussi avec brio, que la liberté peut aussi se conjuguer avec la linéarité.

Ce jeu est pour moi une étape dans cette industrie, et beaucoup de créateurs devraient s’en inspirer. En attendant jouez-y, il y a un message pour vous.

Tuntun sur Tearaway

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s