Calendrier de l’avent // 2 décembre 2014 : Chicken Run

chicken_run_ver1

Il était compliqué de parler d’animation et de musique sans évoquer Chicken Run. Sorti des studios Aardman, déjà parents de Wallace et Gromit, cette nouvelle aventure démontre que le stop motion a encore toute sa place dans le domaine de l’animation. Non content de proposer une histoire attachante qui tienne la route, Chicken Run s’accompagne d’une animation de toute beauté, notamment quand on prend en compte le travail de fourmis nécessaire à ce résultat. La fin, épique au possible, est d’ailleurs là pour le prouver.

Le scénario tient à la lutte entre un poulailler voué à disparaître, étant donné le faible rendement des poules et de leurs propriétaires, qui veulent se lancer dans la production industrielle de tourtes au poulet. Dès lors le but des poulets, menés par la vaillante Ginger et l’artiste Rocky sera de s’évader de ce coupe gorge.

Si d’habitude, je râle contre les castings de voix gérés par l’équipe marketing/communication, j’avoue volontiers que celui que l’on retrouve derrière Chicken Run est très bien choisi. Le duo Gérard Depardieu (Rocky)/ Valérie Lemercier (Ginger) fonctionne parfaitement. Le constat est le même en ce qui concerne les personnages secondaires, entre les époux Tweedy ou le colonel Isidore Poulard (joué par Claude Piéplu).

Parlons maintenant de la musique, composé principalement à quatre mains par Harry Gregson Williams (Shrek, Metal Gear Solid 2) et John Powell (Dragons, Madagascar, Kung Fu Panda). Rodés aux OST de films, ils fonctionnent parfaitement ensemble et le travail en ressort de qualité. On remarque la similitude avec les musiques de films de guerre de l’époque entre les instruments utilisés et les mélodies jouées. La Grande Evasion étant la principale source d’inspiration du film, la référence se joue aussi au niveau de la musique. L’OST de Chicken Run mérite amplement d’être écoutée, mais comme il ne faut en choisir qu’un, ce sera donc Opening Space, la piste qui ouvre le film, car elle combine parfaitement tous les éléments que l’on retrouvera tout au long du film, de l’infitration, de l’action et de la malice.

Si vous n’avez pas encore vu Chicken Run, vous aurez de grandes chances de le voir lors de la période de Noël. On vous tient au courant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s