Calendrier de l’avent // 18 décembre : Les Mystérieuses Cités d’Or

les_mysterieuses_cites_d_or

Séquence nostalgie aujourd’hui avec Les Mystérieuses Cités d’Or. Si vous êtes né dans les années 1980, vous n’avez pas pu passer à côté. Diffusé à partir de 1983, de nombreuses générations ont été bercés par le destin d’Estan, Zia et Tao. Ces derniers possèdent un objet qui ont pour trait commun l’accès aux mystérieuses cités d’Or. Direction l’Amérique du sud, où ils auront l’occasion de rencontrer une multitude de personnages et de peuples différents.

Le dépaysement est total pour une terre que beaucoup d’entre nous ne connaissaient pas à l’époque, trop jeune que nous étions. L’aventure signée au travers de cette coproduction franco-japonaise et adapté du roman de Scott O’Dell est restée intemporelle. Si le graphisme a quelque peu vieilli, il reste toujours un véritable attachement pour suivre nos héros tout au long des 39 épisodes que compte cette première (pendant longtemps) saison.

Si la découverte de 7 cités d’or était prévu à l’origine, il s’avère qu’une seule aura eu la chance d’apparaître sur nos écrans de télé. Si une seconde saison a vu le jour tout récemment sur TF1, elle reste en retrait du dessin animé de notre enfance.

On ne remerciera jamais assez Bernard Deyriès et Jean Chalopin d’avoir participé à cette belle aventure, tout comme Kenichi Murakami et Kenichi Maruyama du côté japonais. Il en reste aujourd’hui de nombreux fan sites tournant autour de la série, démontrant la ferveur autour d’un objet culturel qui a su résisté aux années et aux générations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s