Calendrier de l’avent 2015 // 18 : Rhythm Paradise

RHT-450x281

Si je ne devais choisir qu’un jeu musical, ce serait Rhythm Paradise, sorti sur Nintendo DS. Quoique le terme « musical » est imprécis. Il serait plus juste de parler de jeu de rythme, comme indiqué dans son titre.

Le concept est simplissime, le joueur fait face à trente séquences à rejouer en étant totalement raccord. Le jeu est à la fois loufoque, dans sa forme (imaginez vous en gobeur ninja ou à faire la parade entre deux lézards), là où il est très didactique dans le fond.

En effet, tout le monde n’a pas forcément le rythme dans la peau. C’est pour ça qu’un entrainement est disponible avant chaque séquence pour comprendre tous les gestes à effectuer. Dans l’absolu, il n’y en a que deux (pointer et faire glisser le stylet sur l’écran) mais les situations sont tellement différentes qu’il reste nécessaire de passer par ce tutoriel.

La grande force du jeu est d’ailleurs d’accompagner le joueur de façon très subtile. Là où Nintendo nous a démontré sa capacité à prendre le bras du joueur et à le serrer très fort pour lui faire découvrir le jeu à marche forcée, Rhythm Paradise donne le moins d’éléments possibles. Même les indications à l’entrainement sont présentes, il est d’une part possible de passer cette étape et, d’autre part, l’adaptation du joueur est primordiale à la bonne réussite de la séquence. En effet, le jeu est suffisamment intelligent pour faire en sorte que le joueur s’adapte à la musique, qui n’est pas reproduite lors de l’entrainement. Le rythme est de fait très important à respecter.

Une fois la partie lancée, on se prend au jeu très facilement et la phase de complétion suit la phase de découverte. Car là où le jeu est intéressant, c’est dans sa capacité à faire rejouer les séquences pour obtenir un score parfait (qui sera validé par un diplôme). Mais pour obtenir le score parfait, il faudra être patient, car c’est l’ordinateur qui décidera de façon aléatoire le moment où il sera possible de le tenter.

Pour revenir aux séquences proposées, elles sont toutes plus farfelues les unes que les autres. Cela commence sagement dans une usine d’assemblage, avant d’aller faire littéralement le singe au concert d’une idol. On se retrouve aussi dans une escarmouche spatiale avant de refaire une partie de ping pong dont les protagonistes pourraient venir de Space Channel 5. Le jeu est divisé en blocs de 5 séquences, pour un total de 30 scènettes à refaire. Le joueur n’est pas libre quand au choix, il doit d’abord réussir un mini-jeu (dont je vous conseille les appréciations de l’ordinateur), avant d’avoir accès au suivant. Le must reste le Remix, mélangeant les 4 premières séquences d’un même bloc, réunis par une seule et même mélodie.

C’est en écrivant cet article que je me rends compte qu’il manque encore un Rythm Paradise pour la 3DS. Le dernier volet de la série sorti en France reste Beat The Beat : Rythm Paradise (et sorti sur Wii), mais cela fait déjà trois ans qu’il est disponible. Vite Nintendo, on veut la suite !

Romain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s