Calendrier de l’avent 2015 // 21 : Kid I Luck

rundayburst

Alors oui, si vous écoutez nos podcasts consacrés au manga, vous devez savoir que l’on a un penchant pour les oeuvres de Yuko Osada. On lui avait même consacré un podcast, c’est dire.

Il fait parti des auteurs malchanceux en France, qui malgré leur grandes qualités, n’arrivent pas à obtenir le succès qu’ils méritent. Edité en majorité par Ki Oon (après un premier passage remarqué chez Doki Doki), il a largement sa place dans notre calendrier de l’avent, option joie de vivre, notamment avec Kid I Luck.

Kid I Luck raconte l’histoire de Kinjiro, petite brute qui aime se battre et faire parler ses poings plutôt que de discuter. Mais tout va changer quand sa meilleure amie, Kuriko, va se faire agresser et s’enfermer à double tour dans sa chambre pour ne jamais vouloir en sortir. Du coup, Kinjiro va tout faire pour lui redonner le sourire en participant à des concours d’humour, dont est friande Kuriko.

Les 3 tomes que comptent le manga donne à voir une vraie montée en puissance basée sur la capacité de Kinjiro à développer son sens de l’humour. Démontrant son envie de progresser, il est cependant loin de réussir à faire rire ses collègues de classe. Mais il se fera aider par Yayoi, jeune collégienne discrète, mais connu sous le surnom de « Spaghetti Arrabiata » dans une des émissions phare. Le duo fonctionne parfaitement avant d’arriver au grand feu d’artifice final.

La force du manga vient notamment de son adaptation française. Il faut dire que le titre est truffé de jeu de mots (sujet oblige), difficilement traduisible en français. Autant dire que le tour de force a été réalisé pour coller au plus proche d’un art pouvant prendre la forme de textes mais aussi de dessins commentés.

Le dessin reste aussi d’un excellent niveau, auquel nous avait déjà habitué Osada dans son manga précédent, Run Day Burst. La qualité de certaines pages est réellement ahurissante. Il en ressort une vraie puissance.

rundayburst1

Au final, on en garde un très souvenir, malgré un sujet qui n’est pas toujours facile, de part son élément déclencheur, tout comme pour son fil conducteur (l’humour). Une oeuvre et un auteur qui ne sont pas parmi les plus connus, mais qui mérite amplement que l’on s’y intéresse.

Romain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s