Calendrier de l’avent 2015 // 23 : Katamari Damacy

katamari

Avant dernière entrée de notre calendrier de l’avent, laissez moi vous présenter Katamari Damacy. Présenté comme un jeu de d’action réflexion, l’intérêt du titre vient de sa forme, complètement fascinante.

L’histoire (parce qu’il y en a une) nous raconte le moment de folie qu’à eu le roi du Cosmos en détruisant toutes les étoiles du ciel (mais pas pour les mettre dans tes yeux, je te vois venir). Une fois sa crise passée, il se rend compte de son erreur et demande à son fils d’aller sur Terre pour recréer des étoiles à partir des Katamari, sortes de boules collantes permettant de récupérer un maximum d’objets possible. Le roi du cosmos ayant la possibilité de les transformer en étoiles, c’est parti pour la folie.

Le premier épisode est sorti en 2004 sur PS2, avant de connaître 5 suites, sur PS3, Xbox 360. Le but est de remplir les objectifs, car faire les Katamari les plus gros n’est pas une fin en soi. Le jeu pourra forcer le joueur à avoir le compas dans l’oeil pour faire le Katamari d’une taille précise (ou s’en rapprochant le plus possible). Il y a aussi des épreuves avec un timing précis à respecter.

Le jeu propose suffisamment d’épreuves et de cadres différents pour conserver l’intérêt du joueur intacte. Des décors proposés, on traverse une chambre d’enfant, une cuisine, un parc, une ville entière ou encore la maison d’Hansel et Gretel. Un cadre familier certes mais où les objets jonchent littéralement le sol de façon anarchique pour vous permettre d’atteindre votre objectif.

Le tout reste extrêmement accessible ne serait ce que par la maniabilité qui fonctionne uniquement en utilisant les deux sticks de la manette (quelque soit la version d’ailleurs). Les deux sticks vers l’avant, on avance, les sticks vers l’arrière, on recule. Bête et méchant (même si ce n’est pas méchant en fait).

Pour finir, je me vois obliger de revenir sur la dernière mission de We Love Katamari qui vous offre avec 17 minutes de jeu, la liberté la plus totale, vous permettant de détruire des villes entières, tel un Godzilla en forme de boule. Et si vous vous débrouillez bien, vous pourrez même avaler des iles entières. Et cela n’est qu’un aperçu de ce que pourra vous offrir le jeu. Le côté terne de cet article ne doit pas caché la folie de la série et de l’univers qui pose comme héros le roi du cosmos. Peut être un des personnages les plus charismatiques qui existent. Si charismatique veut dire coloré, barbu et dôté avec une couronne, bien sûr.

Romain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s